Expositions |

 Château de Gréoux les Bains (avec 3 autres artistes) • 2013 (octobre)

Paul Klee disait que la peinture, c'est rendre visible l'invisible.

Peindre ce n'est pas seulement représenter ce que l'on voit objectivement autour de soi. Au delà de l'enregistrement «photographique» ou de la représentation simplement décorative, la peinture doit faire part d'une émotion, d'un sentiment, ressenti par le peintre. Et ensuite elle pourra provoquer une émotion chez le spectateur.
La représentation transmet ainsi quelque chose de sous-jacent, subtilement melée aux couches de peinture qui forment le tableau ou aux traits qui font le dessin.

Par exemple, mes tableaux d'intérieurs (pièces d'un vieux château, espaces, escaliers) ou «d'extérieurs» (paysages urbains) tentent d'évoquer l'énergie du lieu, «l'esprit des lieux».
Plus récemment, je me suis intéressé aux reflets dans les vitres ou sur d’autres surfaces, reflets qui donnnent à voir en même temps plusieurs aspects du même lieu.
La lumière captée dans un espace est comme le temps que l'on arrête. Le temps ainsi figé dans l'espace montre de quoi il est fait: d'innombrables couches d'histoire, d'événements ayant eu lieu, de gens ayant vécu, ayant traversé cette rue,ce paysage ou cette pièce. Le tableau est une rencontre.
Le temps fait lumière nous ouvre aussi l'avenir.
Entre les portes se refermant sur le passé et les fenêtres donnant sur l'avenir, le spectateur se trouve dans le moment présent.

En parallèlle, mes dessins de la figure humaine, nue, veulent transmettre les sentiments qui transparaissent à travers le geste ou la pose représentés.La condition humaine dans l'expression du moment.
Ils veulent capter les aspects de la personnalité, son vécu, sa volonté et les espoirs qui l'animent.
Sa beauté intérieure se révèle ainsi au spectateur.

Rein Jan Prins


Oeuvres sur toile

Galerie

Voir la galerie

Oeuvres sur papier

Belle au miroir

Voir la galerie